Historique

L'histoire des Musées commence il y a plus de deux siècles. Au fil des ans, l’accroissement des collections et l’évolution de la muséologie ont entraîné de de profondes modifications dans la physionomie des bâtiments.

Régime français (1794-1815)

  • 1794 - Après Fleurus (juin), divers corps d’agents et commissaires français effectuent partout en Belgique des saisies artistiques destinées à alimenter à Paris le Museum du Louvre. A ces réquisitions forcées, opérées dans un contexte de conquête militaire, succèderont d’autres actions conduisant à la sécularisation et à la concentration de nombreux objets d’art et de science distraits de la vente des biens nationaux.
  • 1798 - Guillaume Bosschaert est nommé conservateur du Musée de l’Ecole centrale par l’Administration départementale (Dyle). Il poursuit le rassemblement dans l'ancien palais de Charles de Lorraine (l’Ancienne Cour) des œuvres nationalisées encore disséminées.
  • 1801 - Bonaparte Premier Consul signe le fameux arrêté du 14 fructidor an IX (1er décembre 1801) dit Arrêté Chaptal, créant 15 musées départementaux dont un à Bruxelles. Deux importants envois d’œuvres prélevées dans les collections du Louvre seront accordés à Bruxelles en 1802 et 1811.
  • 1803 - Le ministre confirme la nomination de Bosschaert en qualité de conservateur. Ouverture du Musée au public et publication du premier catalogue méthodique des collections.
  • 1811 - La Ville de Bruxelles devient propriétaire du Musée.

 

 Régime hollandais (1815-1830)

Le roi Guillaume Ier accroît les collections par différents dons et agrandit l'édifice de l'Ancienne Cour où se trouve le Musée

  • 1815 - Restitution d’œuvres d’art par la France. Le Musée s’enrichit de quelques œuvres marquantes.
  • 1818 - La tentative de faire du Musée, municipal, un Musée royal échoue. Le musée demeure propriété communale. 
  • 1823 - Modification dans le mode d’administration du Musée : les conservateurs sont désormais assistés par une commission d’artistes.

 

 Belgique indépendante

  • 1835 - Le roi Léopold Ier crée à Bruxelles un Musée national destiné à recevoir les « ouvrages les plus distingués des meilleurs maîtres belges ».
  • 1842 - Le Musée, jusque-là propriété de la Ville de Bruxelles, est cédé à l'Etat belge en vertu d’une convention du 31 décembre 1842.
  • 1845 - Création au Musée royal de Peinture et de Sculpture d’une section spéciale consacrée aux productions modernes.
  • 1846 - Premier règlement organique du Musée royal de Peinture et de Sculpture de Belgique.
  • 1863 - Publication du catalogue d'Edouard Fétis qui comporte 361 numéros.
  • 1868 - Deuxième règlement organique : le Musée Antoine Wiertz est rattaché à l'institution qui a désormais pour dénomination officielle : Musées royaux de Peinture et de Sculpture de Belgique.
  • 1880 - Inauguration du Palais des Beaux-Arts, rue de la Régence, œuvre de l’architecte Alphonse Balat.
  • 1887 - Le Palais des Beaux-Arts perd sa destination première en 1887 pour devenir le Musée d’art ancien. Les collections d'art moderne restent à l'Ancienne Cour où les salles vacantes sont dédiées aux expositions des cercles artistiques, notamment Les XX et La Libre Esthétique.
  • 1907 - Création de la Société des Amis des Musées royaux de l’Etat à Bruxelles.
  • 1914 - La donation de Grez (4250 dessins) classe le Cabinet des dessins comme un des plus importants en Belgique.
  • 1919 - Nouvel arrêté organique et changement d'appellation : le Musée royal des Beaux-Arts de Belgique est désormais doté d’un personnel scientifique dirigé par un conservateur en chef : Hippolyte Fierens-Gevaert.
  • 1927 - Nouvelle et définitive appellation : “Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique” (MRBAB). Grande exposition Van Gogh.
  • 1939 - Inauguration officielle du Musée Constantin Meunier.
  • 1952 - Publication du premier “Bulletin” scientifique.
  • 1958 - Création des archives de l’Expressionnisme en Belgique, qui deviendront plus tard les Archives de l’Art Contemporain de Belgique (AACB).
  • 1959 - Le Musée d'Art moderne quitte l'Ancienne Cour. Il ne disposera plus que de locaux exigus, place Royale, de 1962 à 1974 : le “Musée de poche”.
  • 1965 - De nouvelles dispositions organiques confirment le statut d’établissement scientifique de l’institution et introduisent une organisation en « départements ».
  • 1967 - Les hôtels Argenteau et Gresham sur la place Royale sont intégrés aux MRBAB. Création de la Société des Amis des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique.
  • 1974 - Inauguration de nouvelles extensions (53 salles) prolongeant l'édifice construit par Balat. Y sont présentées des œuvres des XVe, XVIe, du Musée d'Art ancien, et du XIXe siècle.
  • 1970 - Création des services éducatifs francophones et néerlandophones.
  • 1978 - Confirmation rétroactive (1971) du rattachement du Musée Constantin Meunier à l'institution.
  • 1984 - Inauguration du nouveau Musée d'Art moderne construit par Roger Bastin et des salles rénovées du Musée d'Art ancien. Publication des premiers catalogues-inventaires de la peinture ancienne et de la peinture moderne.
  • 1992 - Inauguration d'une nouvelle galerie de sculptures et publication du catalogue de la sculpture du  XIXe siècle. Ouverture officielle du jardin de sculptures.
  • 1993 - Avec la quatrième réforme de l’état, la Belgique devient un Etat fédéral et les MRBAB une institution scientifique fédérale.
  • 1997 - Les collections du  XIXe siècle sont transférées dans l'édifice Altenloh.
  • 2003 - Le Musée fête le bicentenaire de son ouverture au public. Parution d’un liber memorialis en deux volumes (dont référence ci-dessous). Inauguration d’un complexe muséal agrandi (nouvelle aile du Musée d’Art ancien), modernisé et repensé suivant une logique de service public renforcé.
  • 2005 - Début des travaux de rénovation du bâtiment néoclassique dit Altenloh sur la place Royale.
  • 2008 - Rénovation du Musée Antoine Wiertz.
  • 2009 - Ouverture du Musée Magritte Museum dans l’hôtel Altenloh. Le Musée a vu le jour grâce à une collaboration public-privé entre les Musées, la Fondation Magritte et la société française GDF Suez.
  • 2013 - Ouverture du Musée Fin de siècle Museum.

 

Pour un historique plus développé (jusqu’à l’année 2002), consulter Van Kalck, Michèle (dir.), Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique : Deux siècles d’histoire, 2 vol., Bruxelles, Editions Racine, 2003.