Marcel Lecomte Les alcôves du surréalisme

Exposition focus

>

De 1960 à 1966, Lecomte a été un collaborateur apprécié aux Musées Royaux des Beaux-Arts. Peu après son décès, ses archives et sa bibliothèque ont été déposées aux Archives de l’Art contemporain. L’exposition exhume plusieurs de ces documents, de même que des œuvres d’artistes et d’écrivains qui lui étaient chers, des photographies, des éléments de sa correspondance, quelques publications marquantes du mouvement surréaliste, des extraits de films et des témoignages radiophoniques.

Fils du peintre Émile Lecomte, Marcel Lecomte (1900-1966) entre dans la vie artistique en 1918 sous l’influence de Clément Pansaers, le plus éminent « Dada » belge. Il se rapproche ensuite des modernistes de la revue Sept Arts puis se rallie au groupe Correspondance sous la houlette de Paul Nougé, et donc au surréalisme. En 1923, il révèle Giorgio de Chirico à René Magritte. Son œuvre poétique est marquée par une attention soutenue aux surprises et aux coïncidences, servie par un sens très aigu de l’instant. Il voyait en l’œuvre d’art le miroir magique de l’artiste. Au sortir de la guerre, Pierre Alechinsky illustre sa plaquette sur le sens des tarots. Lecomte sera aussi la figure centrale du Salon noir, la première « installation » de quelque importance que réalise Broodthaers, en 1966.

Loin de prôner une quelconque révolution, Lecomte était réceptif à la création contemporaine pourvu qu’elle fût irriguée par un certain passé, à la  recherche des secrets perdus, d’une arrière-histoire. Il écrivait en poète, tout comme Magritte accomplissait un acte poétique par ses tableaux. Hélène Prigogine voyait en Lecomte « notre dernier esthète » et Jean Paulhan, l’éminence grise des lettres françaises, le tenait pour « un pur et grand écrivain ». Paul Colinet l’a représenté penché vers une amie, dans une chambre aux contours infinis. Discrète, mais constante, sa présence accompagne toute l’histoire du surréalisme.

 

 L'exposition est exceptionnellement ouverte tous les jours (7/7).
Pour l’occasion, le Musée Magritte Museum est également ouvert tous les jours du 13.10.2017 au 18.02.2018

Informations pratiques

Adresse

Rue de la régence, 3
1000 Bruxelles

Mail  / +32 (0)2 508 32 11

 

Programme autour de l'exposition

Meet the curator

Marcel Lecomte, les alcôves du surréalisme. Avec Philippe Dewolf, commissaire de l'exposition


25/11
Conférences du mardi
Marcel Lecomte, une éducation du regard par Philippe Dewolf
24/10

Jours d’ouverture

Lundi (!) - Vendredi : 10:00 - 17:00
Week-end : 11:00 - 18:00
Le 24 & 31 Decembre : 11:00 - 14:00

Fermeture des caisses une demi-heure avant la fermeture.
Les personnes bénéficiant de la gratuité (ex.ICOM/journaliste) retirent leur ticket directement à la billetterie.

 

Tickets en ligne


Jours de fermeture

1 & 11 novembre / 25 decembre 2017
1 & 11 janvier 2018

Tarifs

Entrée gratuite à l’achat d’un ticket pour la collection permanente ou pour l’exposition temporaire Magritte, Broodthaers & l'art contemporain